Utilisation de Cura

Dans le cadre d’un travail en Fab Lab pour un stage, j’ai été amenée à travailler avec une Witbox tournant sous Cura (logiciel imposé par la boite pour traiter ses impressions 3D).

La Witbox peut évidemment fonctionner avec d’autres logiciels de slice ou repetier, mais ce n’est pas le propos, revenons à Cura !

C’est le logiciel recommandé par le fabricant de l’imprimante : libre de droit, avec une interface graphique assez simple mais efficace, bref c’est un choix évident si l’on commence avec ce type de machine pour ne pas se prendre la tête. L’écran d’accueil permet d’entrer rapidement soit le modèle de sa machine soit les dimensions du lit afin d’adapter l’image rendue en terme de plateau (ce qui est très pratique pour placer ses objets par la suite).

cura choix machine

On arrive ensuite sur un écran classique de slicer : à gauche les paramètres « simples » regroupés par catégorie (qualité, température et vitesse, support, taille de fil) et à droite un écran pour visualiser en 3D l’objet placé (n’hésitez pas à cliquer sur les images pour avoir le zoom!).

cura interfaceQuelques outils intéressants sont disponibles directement après avoir placé la pièce : en bas à gauche on a la possibilité de mettre à plat rapidement, de faire pivoter selon un axe ou un plan mais aussi de changer l’échelle en 2 clics, tandis qu’en haut à droite on retrouve les différentes vues possibles dont l’une est très sympathique d’après moi, la vue par couche animée (sur un curseur en bas à droite vous pouvez choisir quelle couche vous voulez voir, le raft et le brim sont aussi montrés si cochés mais non comptés comme couche).

cura mode layers

En ce qui concerne les paramètres experts et autres possibilités, tout cela se situe sur le cadre supérieur de la fenêtre à gauche : un mode « quick print » est dispo (sans pouvoir toucher quoi que ce soit aux paramètres cependant) et toutes les options sont disponibles quand on passe en mode expert.

Globalement c’est un logiciel assez sympa à utiliser (qui a tendance à planter sur windows seven attention) reprenant les classiques des logiciels de slice. Vous pouvez aussi très bien l’utiliser pour imprimer directement via un câble USB sans pour autant maitriser l’imprimante (température, placement du plateau).

Avec la Witbox, on a des résultats plutôt corrects (article à venir sur le test de cette imprimante si ça peut vous intéresser), ceci dit pour les plus perfectionnistes je conseille de rester sur Slic3r qui reste le logiciel de base le plus complet du marché.

Voilà c’est tout pour ce premier aperçu, n’hésitez pas à donner votre avis sur Cura 🙂

4 Responses to “Utilisation de Cura”

  1. Beat 24 juin 2015 at 11:55 #

    Merci pour l’article sympa. J’ai essayé Cura cette semaine. La génération des supports en mode rectangles donne des résultats très différents de tout ce que j’ai vu d’autre: un contour suit les surplombs, et l’intérieur est rempli avec le % de matière demandé en mode expert, et là pour des formes arrondies, le support est quasi-idéal avec un remplissage de 1% de support seulement. Par contre, s’il y a des ouvertures, il a tendance à passer au travers.

    Cura a aussi le mode linéaire, qui ressemble au support de slic3r.

    Une autre fonction sympa de Cura est de réparer automatiquement (modes A et B à choix, A, par défaut, fonctionne le mieux) les fichiers STL buggés! slic3r plantait dessus, et Cura les a acceptés et slicés correctement!

    Bref, un outil de slicing alternatif à slic3r, pas négligeable, surtout pour les cas où slic3r a de la peine.

    L’impression par USB a fonctionné nickel aussi. Et c’est Open-Source, ce qui est super!

    • Maelys 25 juin 2015 at 9:00 #

      Salut et merci pour ton commentaire 🙂
      Je n’ai pas tout développé dans l’article mais c’est vrai que les options du mode expert sont très nombreuses et ont un rendu assez efficace (le support comme tu le disais et la réparation des pièces sont deux points forts!)
      Avec quelle imprimante as tu testé Cura? Je me demande si les résultats ne sont pas plus optimisés pour certaines que pour d’autres… bref ça sera à déterminer avec d’autres essais !
      Bonne continuation 😉

  2. Beat 4 juillet 2015 at 6:53 #

    Je l’ai essayé avec une ma Prusa i3 avec firmware repetier. Et ça a fonctionné directement depuis Cura par USB. La seule chose que j’ai dû faire a été de copier le gcode de démarrage et d’arrêt de repetierHost dans Cura.

  3. grandiosos 21 janvier 2016 at 11:52 #

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ton article.
    Je suis sous Ubuntu 14.04 et cura est dans la logithéque
    Je l’ai installé et lancé tres facilement (tout est en Français).
    Je viens de construire le bati et la mécanique style XY core.
    Maintenant je voulais savoir s’il suffisait de brancher le cable USB
    sur ma carte mega2560 avec ramps 1.4 pour lancer l’impression ?

Laisser un commentaire