Test : le Builtak by Dagoma comme support pour l’impression 3D

Différentes solutions existent dans le monde de l’impression 3D en tant que support d’impression, en fonction du matériau à imprimer, avec notamment :

-Le Kapton, bien connu comme support pour l’impression d’ABS notamment. Sa mise en place peut-être laborieuse, dans un précédent article nous vous expliquions comment l’appliquer sur votre plateforme d’impression

-Le Blue Tape , très pratique pour imprimer du PLA, à température ambiante mais également en chauffant le plateau. Ce support est très utile également pour les filaments plus spéciaux, type bois, bronze,…

Pour imprimer, Dagoma propose un autre support que nous ne connaissions pas avant de rédiger le test sur la Discovery200, il s’agit du Builtak. Celui-ci est en vente sur leur site, au tarif de 19,90€ (hors frais de port), en version personnalisée par Dagoma.

09

Builtak édition spéciale Dagoma

Ce support d’impression est annoncé comme adapté à l’impression de PLA, d’ABS, mais également pour de nombreux types de filaments spéciaux. La durée de vie d’un tel support n’est pas annoncée, elle est difficile à prévoir car dépendant des objets imprimés et des conditions utilisées (il semblerait que le fait de chauffer réduise la durée de vie du Buildtak). Vous pourrez trouver plus d’informations sur le site officiel de Buildtak. J’ai effectué plusieurs impressions sur la plateforme (100h à peu près), l’accroche est toujours aussi bonne, même en imprimante plusieurs fois le même objet, à la même place.

La version que nous avons est la première que commercialisait Dagoma, seul le design a évolué depuis.

La mise en place du Buildtak est très facile, aucune bulle ne vient se placer sous le support. Mettez le directement sur votre plateau d’impression, il se colle très bien après le retrait de la partie non autocollante.

Pour le test nous avons mis en place le Builtak sur la Prusa i3 Rework, celle-ci étant équipée d’un lit chauffant cela permettra de tester différents matériaux sur le support. De plus le palpeur inductif permet d’avoir une prise de zéro constante, pratique pour ce genre de test.

Afin de tester l’efficacité du Buildtak de Dagoma, nous utilisons comme pièce de test une partie du châssis Hovership MHQ2 disponible sur Thingiverse. La surface étant grande (199,82mm*70mm) et le remplissage de la pièce important (50% pour résister aux chocs et aux efforts de poussée), nous pourrons voir si le Buildtak permet d’éviter un décollement de la pièce pendant l’impression.

Tout d’abord la pièce imprimée sur du Blue Tape, sans chauffer le plateau :

Ensuite, en utilisant les mêmes paramètres (mais en réglant l’offset en Z de la machine, le Buildtak étant plus épais que le Blue Tape) , une première impression sur le Buildtak by Dagoma sans chauffer est plutôt encourageante, malgré un décollement, bien moins prononcé que sur le Blue Tape.

 

De même, sans chauffer le plateau, l’impression des bras de support des moteurs se décolle :

C’est ensuite en chauffant le plateau que l’on se rend compte de l’utilité du Build Tak, la preuve ci-dessous, en chauffant à 62°C pour la plaque principale du drone:

 

L’accroche est bien meilleure, la pièce reste très complexe à imprimer. Plusieurs solutions permettraient de diminuer la déformation, par exemple une diminution du taux de remplissage, ou l’ajout « d’oreilles » sur les angles de la pièce permettant d’améliorer l’adhésion.

De même pour les bras, en chauffant à 62°C et sans changer d’autre paramètre, l’accroche est excellente :

 

 

Avec de l’ABS, l’accroche est bonne, même sans utiliser de laque ou de jus d’ABS. On s’aperçoit quand même que pour des grandes surfaces il sera nécessaire d’appliquer un produit pour mieux coller au plateau

 

 

Ce support d’impression est donc très intéressant, et s’avère être une bonne alternative au Blue Tape traditionnel. Je n’ai pas encore testé assez longtemps pour donner un ordre d’idée de la longévité, celle-ci dépendant des impressions faites dessus et des conditions utilisées…

Le Buildtak est malgré tout assez fragile, prenez garde à bien régler le zéro, sinon celui-ci sera endommagé par le contact de la buse chauffée.

No comments yet.

Laisser un commentaire