Rapport complet sur le 3DPrintShow de Paris

Le salon 3D Print Show s’est déroulé les 15 et 16 novembre à Paris et à en juger par l’affluence, le salon a été un franc succès. Il est fort à parier que la prochaine édition se déroulera dans un endroit plus spacieux tant il était difficile de se déplacer d’un stand à l’autre. Longtemps réservée au prototypage rapide et aux industries de pointe, l’impression 3D s’est récemment démocratisée avec l’arrivée sur le marché d’imprimantes moins onéreuses et plus rapides, ainsi qu’un choix plus varié de matériaux imprimables.

Le salon 3DPrintShow, au Louvre

Le salon 3DPrintShow, au Louvre

 

Il y a maintenant de nombreuses sociétés qui proposent des imprimantes et consommables à des prix abordables. De nouveaux services dédiés à l’impression 3D ont également vus le jour. Des sociétés proposent par exemple des plateformes de fichiers 3D à imprimer que les utilisateurs peuvent eux-mêmes personnaliser. L’univers de l’open source est aussi très présent et permet de faire du lien social entre bricoleurs d’un nouveau genre.

Le salon a également fait la part belle à la création artistique par le biais d’un défilé de mode où l’on a vu des bijoux, des sacs, chaussures, lunettes et autres accessoires imprimés en 3D. Un hall d’exposition entier était d’ailleurs réservé aux artistes souhaitant montrer et vendre leurs créations.

Armure d'Iron Man, imprimée en 3D

Armure d’Iron Man, imprimée en 3D

 

Côté projets plus ambitieux, l’impression 3D a un potentiel énorme en médecine, d’autant plus qu’il est maitnenant possible d’imprimer des tissus humains et des implants bio-résorbables. L’impression 3D a d’ailleurs déjà sauvé la vie d’un nouveau-né qui s’étouffait et qui a bénéficié d’une «attelle bronchique» sur mesure réalisée par impression 3D à l’université du Michigan.

Enfin, il a été signalé lors du salon 3D Print Show que la démocratisation de l’impression 3D allait changer la donne au niveau de la propriété intellectuelle, surtout en Europe où il est permis de faire des copies personnelles.

Le rapport d’étonnement complet sur le salon, rédigé par les consultants experts de la veille du cabinet Viedoc, est disponible sur leur site. Le rapport, de 46 pages, a été écrit par ce cabinet spécialisé en veille et intelligence économique.

Voici quelques photos de ce que l’on pouvait trouver sur le salon, pour le plaisir des yeux.

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire