Printrbot Simple Maker’s edition : premières impressions

Le montage de la Printrbot est enfin terminé !

Ayant reçu l’un des tout premiers kits mis sur le marché, j’ai eu pas mal de soucis avec l’électronique qui était encore de l’ancienne génération… Impossible de mettre à jour le Firmware correctement, les réglages étaient bien trop laborieux (je vous passe les détails…).

Anata3D m’a donc envoyé une nouvelle carte avec le bon Firmware préinstallé dessus, et là que du bonheur !

Une fois la nouvelle carte branchée (Printrboard Rev D.) , il faut paramétrer Repetier pour la Printrbot. Voici les réglages à mettre pour que tout fonctionne correctement (pensez surtout au fait que le Y doit être en ymax) :

Reglages Repetier Printrbot

Testez les axes un à un en imposant de faibles incréments afin de voir si l’axe bouge dans le bon sens (si vous mettez un nombre positif l’axe doit s’éloigner du capteur de fin de course correspondant).

La calibration du capteur d’auto-levelling est très bien expliquée sur le site de Printrbot, la marque a d’ailleurs fait d’énorme progrès au niveau du site web, qui est maintenant très bien fait. Chaque produit a maintenant sa page dédiée avec les informations de montage et de calibration : suivez ce lien pour la 1405.

 

Calibration Printrbot

Concernant la calibration de la sonde et de la hauteur de la buse d’extrusion, pour être sur que vous êtes à la bonne distance du plateau d’impression glissez une feuille de papier sous la buse. Si la feuille est coincée, votre buse est trop proche du lit, il faut donc augmenter la valeur que vous envoyez avec la commande « M212 Z….. ». Si la feuille bouge librement, vous êtes trop loin du plateau, diminuez la valeur que vous envoyez. Répétez plusieurs fois l’opération jusqu’à ce que la feuille puisse bouger, en étant légèrement retenue par la pointe de la buse. Pour vous rapprocher de ce point, je vous conseille de faire des incréments de 0.2 au début, puis 0,1 quand vous approchez du but. Ne faites pas de trop gros incréments, cela risquerait d’abimer le plateau et la buse dans le cas où la buse descendrait trop bas..

Bien entendu, si vous prévoyez d’imprimer sur du Blue Tape (qui donne de très bon résultats d’ailleurs sur la Printrbot), ou sur n’importe quel autre support, faites la calibration décrite ci-dessus avec le scotch mis en place… Dans le cas contraire votre première couche sera trop écrasée sur le scotch.

Blue-tape

L’avantage de la Printrbot est que hormis la calibration la première fois du capteur à effet hall, il n’y a pas d’autres réglages à faire.. Cette imprimante est donc totalement adaptée à une personne souhaitant découvrir l’impression 3D, tout comme à un utilisateur confirmé souhaitant une bonne imprimante, portable, à bas prix. Les défaut de l’axe Y supportant la buse (qui est en porte à faux…) sont très bien compensées par la machine qui, lors de l’impression, gère les différences de hauteur.

Petite astuce, qui est connue sur les forums : lorsque vous lancez une impression, descendez au préalable à la main la buse le plus proche possible du plateau à l’aide de la vis sans fin. Si le capteur est trop loin du plateau, il  arrive que lors de la prise du zéro au début de l’impression l’axe Z s’arrête en cours de route… la première couche sera alors bien trop éloignée du plateau.

Enfin, le processus d’impression est simple en utilisant Repetier. Les fichiers de configurations pour Slic3r sont disponible ici. Ces paramètres sont excellents pour commencer, je n’ai pas eu a les changer pour le moment avec les impressions que j’ai lancées (hormis le remplissage, et les hauteurs de couche). La rétractation du filament est très bien gérer, il reste très peu de « déchets » sur les objets une fois l’impression terminée.

Pour avoir une idée du résultat pour mes premières impressions, sans toucher à Slic3r :

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire