Paramétrer Slic3r : couches, périmètres et remplissage

Dans cette deuxième partie, je vais vous expliquer quels sont les différents paramètres dans Slic3r, dans sa version 0.9.10b. J’utilise le « Expert Mode » (que l’on peut mettre dans File -> Preferences).

Je rappelle que cet article fait référence aux articles de Richrap, qui sont traduits et « améliorés » (je prends en compte les nouveautés de Slic3r et je rajoute mes conseils personnels à ceux de Richrap).

Premier onglet Plater :

Plater Slicer

Dans cet onglet vous pouvez ajouter les modèles à imprimer. Vous verrez ainsi dans la grille votre objet, positionné sur le plateau. Cette grille représente le plateau de votre machine.

Pour ajouter un fichier, il suffit de cliquer sur Add.., ou bien plus simplement de faire glisser votre modèle depuis votre ordinateur directement dans la grille.

Quand vous avez placé votre objet, il est possible d’en ajouter d’autre (More), d’en supprimer en cas d’erreur (Less), de faire tourner l’objet sélectionné de 45° (sens anti horaire ou  horaire), de le faire tourner de l’angle voulu (Rotate), de changer l’échelle (0-99% : diminution de l’échelle et >100% : augmentation de l’échelle),  de découper l’objet en plusieurs parties (Split).

Vous pouvez arranger les objets sur le plateau comme vous le souhaitez.

En bas, vous pouvez choisir les différents profils disponibles (que vous aurez créés), ou bien qui sont fournis par le vendeur de votre machine (me concernant, j’ai utilisé ceux de Reprappro pour commencer).

Lorsque vous avez fini, il suffit d’appuyer sur Export G-code pour obtenir votre fichier G-code.

Deuxième onglet Print Settings.

Tout d’abord, pour chaque onglet, il est possible d’enregistrer les paramètres choisis (tout en haut, à côté du menu déroulant) ou d’ouvrir des paramètres déjà enregistrés (menu déroulant).

  • Layers and Perimeters (Couches et périmètres) : 
Slic3r : Couches et périmètres

Slic3r : Couches et périmètres

1)Layer height

Layer Height (hauteur des couches) : ce réglage est important est doit être compatible avec le diamètre de la buse d’extrusion. Pour une buse standard de 0.5mm, je vous conseille d’utiliser 0.3mm . Il est déconseillé d’aller au dessus de 0.4mm (l’état de surface sera beaucoup moins bon), et de ne pas aller en dessous de 0.1mm, les bénéfices seront moindres, et les impressions beaucoup plus longues ! (plus les couches sont fines, plus il faut de couches pour atteindre la hauteur désirée…).

De plus, l’idéal est d’avoir une hauteur de couche qui soit un multiple pair du nombre de pas de l’axe Z. Voici un exemple : un moteur à 200 pas utilisant 16 micro pas nous donne 3600 pas, une tige fileté M8 à un pas de 1.25mm par tour. Donc 3200/1.25=2560. Donc un mouvement de 1mm de l’axe Z demande 2560 micro pas, une hauteur de couche de 0.3mm demande 768 pas, ce qui convient. Si vous prenez une hauteur de couche de 0.32mm, cela demandera 819.2 pas, qui n’est pas un nombre pair !

First Layer Height (hauteur de la permière couche) : comme son nom l’indique. Vous pouvez le rentrer en mm ou en pourcentage de la hauteur de couche normale. Ce paramètre dépendra de votre machine, et de la hauteur de votre niveau 0 pour l’axe Z. Je préfère garder 0.3mm, comme pour les autres couches

2) Vertical shells. Ce paramètre correspond au nombre de périmètres dans votre objet, avant de commencer le remplissage.

Perimeters (périmètre) : nombre de périmètres (avec 3, l’imprimante fera 3 périmètres avant de commencer le remplissage). Si ce n’est pas possible pour certains objets, Slic3r en fera moins.

Randomize starting point : commencer au hasard pour chaque couche, ainsi il n’y aura pas de ligne sur votre objet montrant là ou votre axe Z est remonté.

Generate extra perimeters when needed : Slic3r générera des périmètres supplémentaires quand il le juge nécessaire.

3) Horizontal shells : nombre de couches entièrement remplies. Je vous conseille de mettre 3 en bas (Top), et 3 en haut (Bottom). Cela correspond au nombre de couches qui seront intégralement remplies, avant que le programme ne commence le maillage. En haut, cela correspond également au nombre de couches remplies avant de finir l’impression.

4) Advanced.

Avoid crossing perimeters : éviter de couper les périmètres lors de l’impression. Je le décoche.

External perimeters first : faire le périmètre extérieur en premier. Je le laisse décoché, je trouve que le résultat est meilleur quand on commence par les périmètre intérieurs (surtout pour les impressions qui nécessiteraient un peu de matériau support, cela permet d’aider le plastique à mieux accrocher : le plastique des périmètres extérieurs adhère au plastique des périmètres intérieurs.

Spiral Vase : nouvelle fonctionnalité de Slic3r. Cela est particulièrement utile et permet d’avoir un meilleur rendu pour imprimer des vases. Au lieu de faire un périmètre, puis d’incrémenter la hauteur en Z pour faire une nouvelle couche, Slic3r incrémente continuellement la hauteur, en même temps que le périmètre est effectué.

  • Infill (remplissage) : 

Slic3r : Remplissage

 

1) Infill : 

Fill density : pourcentage de remplissage de l’objet. 0.4 correspond à 40%. Plus vous mettrez un nombre élevé, plus votre objet sera solide. Cependant, l’impression sera beaucoup plus longue. A vous de choisir, si vous voulez un objet solide, privilégiez un pourcentage élevé. Il est toutefois inutile d’aller au dessus de 50% : en diminuant la hauteur de couche, vous pourrez  augmenter la solidité de votre objet sans avoir besoin de le remplir.

Généralement, 25% est un bon réglage. Pour des objets d’art, vous pouvez aller à 5%. Pour des objets comme l’extruder ou les supports de moteur (qui doivent non seulement supporter le poids du moteur, mais également résister à la tension de la courroie), j’utilise 40% de remplissage.

Taux de remplissage différents

Photo par Richrap

 

Fill pattern (type de remplissage utilisé) : cela correspond en gros à la forme qui sera dessinée pour remplir l’objet. En général, on utilise rectilinéaire, ou nids d’abeille (honeycomb). Ce schéma de remplissage influera sur la solidité de l’objet. Pour la majorité de vos impressions (je dirai même toutes), prenez l’un des deux, vous ne verrez pas la différence. A moins d’être un expert en éléments finis, il est inutile d’aller prendre les autres réglages, qui en plus sont contraignants : Slic3r sera plus long à générer le fichier G-code.

 

Photo par Richrap

Photo par Richrap

 

Photo par Richrap

Photo par Richrap

 

Photo par Richrap

Photo par Richrap

Top/bottom fill pattern (type de remplissage en haut et en bas) : rectilinéaire est un bon réglage.

 

2) Advanced : (pour les personnes qui veulent aller beaucoup plus loin)

Infill every n layers: remplir toutes les n couches, pour alterner entre couche remplie et couche non remplie. En gros, il y aura une couche avec le motif choisi (rectilinéaire par exemple), et n couches sans rien. C’est utile quand le remplissage n’est pas important, cela permet d’accélérer l’impression.

Only infill where needed : Slic3r analyse le modèle et choisis là où il faut remplir. Là encore cela dépend de la solidité que vous désirez. Cochez cette case et cela accélérera les temps d’impression.

Solid infill every n layers : Pour remplir intégralement une couches toutes les n couches. 0 permet de désactiver l’option.

Fill angle : angle de remplissage, par défaut de 45° de manière à assurer la meilleure adhésion possible.

Solid infill threshold area : les petites aires au sein de l’objet seront intégralement remplies. Cela peut être utile pour assurer une meilleure rigidité du modèle. Cependant cela prendra plus de temps et de plastique, et comme le processus de détection des petites aires est automatique, certaines parties seront remplies sans aucune utilité..a vous de jouer avec la valeur de l’aire pour obtenir le meilleur rendement possible.

Only retract when crossing perimeters : rétracter le filament uniquement lorsque la buse croise un périmètre. Cette option est intéressante, car lorsque la buse est à l’intérieur du périmètre du modèle, il n’est pas nécessaire de rétracter.

Infill before perimeters : cela inverse l’ordre dans lequel se fait l’impression. On remplit d’abord, puis on fait le périmètre, pour chaque couche. Ne touchez pas à ce paramètre, sauf si vous avez une très bonne raison, car le périmètre se comporte comme un mur contenant le remplissage, et le retient.

 

Voilà pour cet article, la traduction de tous les paramètres me prenant du temps, je préfère séparer les articles.. la suite dans le prochain 🙂

 

 

 

5 Responses to “Paramétrer Slic3r : couches, périmètres et remplissage”

  1. bubu 12 septembre 2013 at 4:26 #

    Super ! Merci pour les traductions et les explications, c’est vachement plus clair pour moi maintenant…

    @+

  2. kourou 17 septembre 2013 at 7:07 #

    hé on attend la suite ,merci et bon courage. 😉

  3. gougou 29 août 2014 at 5:34 #

    Merci !

  4. pepe 26 janvier 2017 at 11:11 #

    Merci, très intéressant !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Montage RepRap - Finalisation et calibrage - 13 septembre 2013

    […] Pour les réglages logiciel, voici un article posté sur le blog  velocirepraptor.com, très intéressant et assez détaillé => articles réglages logiciel Slicer. […]

Laisser un commentaire