L’impression 3D pour les non-voyants : une multitude d’avancées

L’impression 3D permet d’envisager de nouvelles possibilités pour améliorer le quotidien des personnes malvoyantes ou non voyantes. Voici une liste non exhaustive de nouveautés dans ce domaine :

 

 

 

  • Une librairie en Lituanie souhaiterait aider les aveugles à comprendre le monde tel que nous le voyons. Pour cela la librairie va scanner et imprimer en 3D les visages de gens célèbres et des monuments historiques notamment.

N’ayant pas de scanner 3D, 28 volontaires ont pris simultanément un cliché de la personne à imprimer, qui avait alors fait le déplacement. On trouve alors notamment des reproductions des visages de chanteurs Lituaniens, et de Steve Woszniak (qui était lors du lancement de l’opération en séjour en lituanie), ainsi que des impression de monuments historiques tels que le Taj Mahal.

 

wozniak-3d-printing

 

touch_models

 

  • Quelques musées autour du monde se sont rassemblés pour ouvrir l’accès aux oeuvres d’art à tous le monde, en imprimant des répliques en 3D de leurs collections artistiques, que cela soit des peintures ou des sculptures. Les peintures ont été modélisées en relief pour représenter avec le plus d’exactitude possible le modèle 2D. Reste encore à faire un système interactif permettant d’expliquer en direct ce que représente la partie que la personne non voyante est en train de toucher. Une Start-Up nommée Tooteko est actuellement en train de travailler sur le sujet. Leur but est d’intégrer des capteurs interactifs à l’intérieur de la réplique en 3D pour présenter les explications et descriptions en direct.

 

tooteko-3d-printed-art

 

 

 

  • Un laboratoire du MIT, le Fluid Interfaces Group a récemment mis au point une bague imprimée en 3D, permettant de lire des textes : le FingerReader. Avec cette invention, les malvoyants et les non voyants (qui représentent 285 millions de personnes dans le monde, dont 39 millions sont aveugles) vont pouvoir interagir avec n’importe quel texte, sans que celui-ci n’ait été écrit en braille.

La bague a des capteurs qui permettent de reconnaitre la forme du texte sur la page, ainsi qu’un système de vibrations permettant de guider le doigt de la personne sur la page (différentes vibrations permettent de signifier à la personne un début de ligne, la fin de la ligne…).

Le système est loin d’être parfait aujourd’hui, mais son potentiel est énorme. Il est actuellement possible de lire des livres et des Ebooks, mais la qualité d’écoute des informations transcrites n’est pas encore suffisante.

MIT-3d-printing-FingerReader-Full

 

  • Le téléphone avec du braille  par OwnFone.

L’entreprise anglaise spécialisée dans les téléphones personnalisables imprimés en 3D, a rajouté à son catalogue la possibilité de mettre un clavier avec les touches en braille. Dans le catalogue de OwnFone, on trouve surtout des téléphones pour les enfants et pour les personnes âgées, simplifiés au maximum pour permettre d’appeler rapidement, en pressant simplement la touche adéquate.

 

braille-phone

 

  • Une canne imprimée en 3D permettant d’assister à la marche.

Cette canne est reliée à une application iPhone. Le lieu à atteindre est rentré dans l’application et une série de direction sont générées par l’application. Lors de la marche, la canne vibre pour indiquer un changement de direction et l’application sur le téléphone parle à voix haute pour également indiquer la direction à prendre. Pour les personnes malvoyantes, des LEDs sont implantées au bout de la canne et changent de couleur lorsqu’un obstacle se rapproche, passant de blanc à vert, puis bleu et rouge en fonction de la distance à l’obstacle. Cette canne, encore au stade de prototype est avant tout destinée aux personnes malvoyantes.

handle-3d-printing


 

Source : 3dprintingindustry

No comments yet.

Laisser un commentaire