Le prototypage rapide

L’impression tridimensionnelle se trouve, aujourd’hui, au cœur de l’actualité high-tech. Elle se présente d’ailleurs comme une troisième révolution industrielle pouvant, dorénavant, remplacer le savoir-faire des industries de fabrication au moyen d’une simple imprimante. On parle de prototypage rapide pour ce nouveau procédé qui offre aux usagers la possibilité de créer eux-mêmes des objets 3d à volonté, comme des pièces de machines ou encore des maquettes.

L’impression 3d remplace, à elle seule, la plupart des moyens de production industrielle ; et la portée de la révolution est quasi sans limite car cette technique se prête actuellement à de nombreux projets, de celui d’amateur jusqu’à ceux des plus importants.

Par définition, le prototypage rapide regroupe un ensemble d’opérations permettant la création rapide d’un objet prototype en 3d. L’essentiel de ce procédé consiste en deux phases :

  • la conception du modèle qui se fait au niveau virtuel et de la représentation numérique
  • la fabrication rapide qui concerne l’opération d’impression

Plus exactement, le prototypage rapide est une série de fabrications additives, passant préalablement par des représentations virtuelles du modèle à imprimer. D’abord, la phase numérique qui arbore des géométries complexes non-usinables, les maquettes, les prototypes puis les préséries. Le prototypage rapide est la méthode la plus adoptée parmi les différentes techniques d’impression 3d, car elle est efficace, fournit un meilleur rendu et une meilleure ergonomie du modèle imprimé.

L’intérêt de l’imprimante 3d, qui envahira bientôt tous les foyers contemporains, est sa praticité et son moindre coût d’utilisation. En effet, la création d’objets tridimensionnels ne se calculera plus désormais que sur les dépenses des matières utilisées et la facture de l’électricité. Bientôt, la création d’objets prototypes sera, pour le commun des consommateurs, une opération aussi banale qu’imprimer une image.

Pour l’heure, ce sont surtout les grandes organisations qui sont les plus nombreuses à s’approprier la pointe de cette technologie pour divers expériences et créations de certains équipements. Mais qu’on ne s’y trompe pas, le prototypage rapide est d’ores et déjà démocratisé sur le marché européen et surtout américain où l’on a enregistré un nombre croissant d’entreprises exploitantes. L’on constate d’ailleurs de nombreuses idées amatrices fleurir autour de ce domaine, comme celle du récent projet de la copie du fusil AR-15 qui ne sera sans doute que le début d’une série de projets innovateurs.

Si la technique de prototypage rapide séduit actuellement beaucoup d’industries, elle sert également le secteur artistique et surtout celui de la médecine. En effet, on a désormais recours au prototypage rapide pour la création de prothèses auditives et dentaires et bientôt pour d’autres équipements médicaux.

Je vous laisse découvrir une vidéo sur le prototypage rapide très intéressante :

machine

ouvriers

One Response to “Le prototypage rapide”

  1. Fred 27 janvier 2013 at 12:09 #

    …Mouais…. l’imprimante 3D dans tous les foyers, ça fait un peu SF des années 50. Mais bon, j’ai pas non-plus une maitrise en prospective/futurologie.
    Je pense qu’effectivement « tous les foyers » auront accès à ce mode d’impression de volumes personnalisés, mais par le biais « d’artisans » et Mini entreprises équipées du matos.
    Les industriels l’auront profond…incapables de suivre le flot d’initiatives lumineuses des précités.
    Quant à moi, j’ai reçu ma prusa air2 de retour du calibrage… littéralement explosée par la poste. Support d’un moteur de Z arraché, coupleur et tout le tintoin en vrac.
    J’avais pris un recommandé R5, le max, j’espère toucher de quoi remplacer, j’ai monté un dossier pour…. mais bon, ça casse l’ambiance quand même.
    (bon, j’ai quand même tout refixé à la pâte époxy, et ce soir j’ai fait un premier paté avec pronterface puis un second avec repetier-host. … eh bien ce n’étaient que d’infimes paté qui n’ont pas accroché au bed, (rapport à mon ventilo que j’arrive pas à éteindre), mais ça m’a refoutu la banane!!
    PREUMS!

Laisser un commentaire