Filament : PLA neofil3D de chez Makershop

Aujourd’hui nous vous proposons un petit test du neofil3D de chez Makershop.

La filament en question que nous testons ici est du PLA en diamètre 1,75mm couleur bleu ciel, les pièces seront fabriquées sur la Prusa i3 Rework.

Caractéristiques (issues du site).

Ce filament, ici en bleu ciel opaque, est présenté sur le site du revendeur avec les caractéristiques suivantes :

Diamètre : 1,75mm ou 2,85mm

Température d’impression : 180°C – 220°C

Température plateau : 0 °C – 60°C. Si vous avez un bon support d’impression (Bluetape par exemple), nul besoin de chauffer le plateau, vous pourrez imprimer à température ambiante.

Tarif.

Les 750 grammes sont vendus au prix de 26,90€ TTC, hors frais de port. C’est plus cher que le prix moyen d’une bobine (22€ le kilogramme en moyenne), mais le filament est annoncé comme étant de qualité « Premium ». De plus, ce filament est extrudé en Europe (la provenance des grains utilisés pour l’extrusion n’est elle pas identifiée), il est certifié RoHS et REACH pour les normes européennes.

A titre de comparaison, la même quantité de filament Colorfabb est vendue au tarif de 35,95€.

Emballage.

Le packaging est soigné, la bobine transparente fait clairement penser au filament de la marque néerlandaise Colorfabb.

On apprécie particulièrement cette bobine, qui permet de suivre la consommation du filament.

thumb_IMG_0188_1024 thumb_IMG_0189_1024 thumb_IMG_0191_1024 thumb_IMG_0192_1024

Les conseils d’utilisation sont reportés sur l’emballage, c’est pratique pour le stockage afin de s’y retrouver si vous utiliser une fichier de configuration Slic3r différent pour chaque filament.

Première utilisation.

Pour la première impression, on se sert des réglages habituellement utilisés avec du filament standard (200°C et sans chauffer le plateau, on ne touche pas non plus aux différentes vitesses, la rétractation est de 1mm). Avant de commencer à imprimer, l’astuce est de monter la buse à la température souhaitée, et de pousser le filament manuellement pour l’extruder. La résistance que vous sentez lorsque vous poussez le filament doit être similaire à celle utilisée pour l’ancien filament. Si vous sentez une résistance trop importante, augmentez la température d’extrusion.

Le premier objet imprimé est donc une réussite. Le bleu rend très bien, la qualité de fabrication de la pièce est bien présente et reflète la qualité du filament en lui même (son élaboration par exemple, mais aussi la faible dispersion du diamètre réel du filament). La pièce ci-dessous est imprimée avec une couche de 0.2mm, elle servira de référence de comparaison pour les autres filaments que nous seront amenés à tester.

 

 

Objets réalisés.

Voici quelques objets réalisés, sur la totalité nous sommes très satisfaits des résultats obtenus avec ce filament !

 

En conclusion, si vous cherchez un filament de bonne qualité, à un prix plutôt attractif par rapport au filament Colorfabb et au packaging soigné, n’hésitez pas longtemps pour vous orienter vers ce filament.

 

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire